Lot et Garonne. Le cheval pour aider les victimes de violences conjugales

C'est un magnifique projet: "A Cheval, On Danse" est porté par Stéphane Lanfranca... et ses chevaux.

Stéphane Lanfranca aime les chevaux, et il aime aussi les gens, tout simplement. (©DR)

Par Marie-Pierre Caris

Publié le 9 Déc 20 à 20:20

A Marmande, on connaît Stéphane Lanfranca, ce grand amoureux des chevaux, car il a animé des actions aux Glycines ou encore à la Gravette, ces dernières années.

Et c’est avec sa nouvelle association, Les chevaux du sourire, que ce spécialiste de l’équicoaching veut aider encore d’autres personnes à se sentir mieux, dans leur tête et dans leurs corps: les victimes de violences conjugales.

« Ça me parle »

Stéphane a déjà travaillé avec des enfants, avec des jeunes en difficulté.

Avec un parcours professionnel dans le social, mais aussi dans l’artistique, Stéphane a toujours voulu aider les autres.

"La vie m'a quand même apporté beaucoup de choses, et j'ai conscience que d'autres n'en ont pas eu autant".

Stéphane Lanfranca

Avec des diplômes liés à la santé et au bien-être, Stéphane Lanfranca aide les autres, y compris avec cet « animal magique » qu’est le cheval.

Et aujourd’hui, il a aussi envie de se tourner vers les victimes des violences, « tout simplement parce que ça me parle. Franchement, je ne conçois pas qu’on puisse être violent avec son conjoint, avec ses enfants. On doit s’aimer, se soutenir ».

Des ateliers spécifiques

Pour aider ces victimes, Stéphane a travaillé sur un projet global, en se basant sur la force tranquille et le formidable pouvoir de ses chevaux.

Il a ainsi prévu de proposer trois ateliers au travers de 15 séances. « Lors du premier atelier, le cheval est en liberté, et là, on travaille uniquement sur l’émotionnel ».

Second atelier, « c’est un travail davantage assimilé à de l’équithérapie. Les personnes monteront à cheval: elles apprendront ainsi à toucher, à refaire confiance à l’autre aussi car elles seront en binômes ».

Troisième et dernier atelier, « c’est là où la danse va intervenir. Il s’agira de prendre contact avec son propre corps, de retrouver une posture, et nous travaillerons avec un ancien danseur de l’Opéra de Paris ».

Si les participants sont volontaires, il pourrait même y avoir un spectacle, « qui mêlera la danse et le cheval ». Rien ne sera imposé à ces victimes, adultes et même enfants dans un second temps, « le démarrage se fera aussi avec une discussion avec chaque personne, pour connaître ce qu’elle souhaite aborder ».

« Le cheval ne peut pas laisser indifférent »

La parole, c’est Stéphane; l’émotion, la force, ce sont ses chevaux. « Le cheval est un animal majestueux, qui ne peut pas laisser indifférent. Surtout, il est sans jugement. Les chevaux ont besoin d’un groupe pour évoluer, et ils fonctionnent en tous points comme nous, sauf qu’ils n’ont pas la parole. Le cheval a un effet miroir extraordinaire: il est là au moment où vous, vous y êtes ».

En montant ce projet, Stéphane Lanfranca a rencontré ses futurs acteurs et tous se sont montrés enthousiastes. Forcément, serait-on tenté d’écrire, car « A Cheval, On Danse » devrait être le début d’une très belle histoire…

Pour les financements

Bien sûr, pour montrer ce projet et ces ateliers, Stéphane Lanfranca est à la recherche de financements. Il a déjà obtenu des accords de principe, et a été choisi par la marque de jus de fruit Innocent dans le cadre de son appel à projets "Les grands petits pas". L'opération marmandaise fait ainsi partie de la centaine de projets (seulement) que la marque a décidé de faire soutenir. Pour cela, il suffit d'acheter un jus de fruit de la marque Innocent, et 0,20€ sera reversé au projet "A Cheval, On Danse" si vous le choisissez.

Association « Les chevaux du sourire »,

tél.: 06.61.88.93.31,

site : leschevauxdusourire.com;

marque de jus de fruits Innocent

Les Chevaux du Sourire

1560 chemin des Vignerons,

lieu dit Delage

47200 Marmande

©2019 by Les Chevaux du Sourire. Mentions légales et Politique de confidentialité. Proudly created with Wix.com